AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Quidditch-game

Bienvenue sur Quidditch-Game, le forum dédié au Quidditch, avec des règles originales et inédites.
N'hésitez pas à nous rejoindre ! Pour ce faire, un seul clic...


Janvier 2013 - Réouverture du site, venez dès maintenant vous préparer pour une nouvelle saison de quidditch !!!

Partagez | 
 

 L'oiseau sans ses ailes [PV Méliane Rivers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Star du Quidditch
Masculin Nombre de messages : 583
Poste : Aucun
avatar
Alexander Peak


Fiche du joueur
Niveau: 0
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: L'oiseau sans ses ailes [PV Méliane Rivers]   Jeu 31 Jan 2013 - 3:32

L'atmosphère était douce en cette soirée d'été. Une très légère brise remuait les feuilles des arbres et créait de petites vague à la surface d'un lac. Un soleil rougeoyant se couchait au loin, ses rayons rebondissant sur l'eau donnaient l'impression que celle-ci s'était changée en or, comme par magie. Surplombant le lac, un grand et beau château se dressait fièrement, résistant depuis plusieurs siècles. Une petite route descendait du château jusqu'à un grand portail. Seul le murmure du vent dans les arbres venait perturber le silence de l'endroit. Pourtant, le calme qui régnait en ce lieu était trompeur : à l'intérieur des murs du château habitaient quelques centaines d'élèves ainsi qu'une poignée de professeurs. Car c'est ici que se trouvait Poudlard, la célèbre école de Sorcellerie. Et si le parc du château était silencieux, c'était parce que la majeure partie de ses résidents étaient entrain de prendre place dans la grande salle à manger, attendant avec impatience un copieux repas préparé par les elfes de maison. Une forte détonation retentit, perturbant le silence apaisant qui régnait dans le parc. Plusieurs oiseaux, effrayés par le bruit, s'envolèrent en piaffant d'indignation alors qu'un bus violet à double impérial surgissait sur la petite route qui menait au portail. Le chauffeur du véhicule ne semblait pas savoir ce qu'il faisait et menaçait sans arrêt de foncer dans les arbres qui bordaient le chemin sinueux. En fait, les arbres eux-même sautaient pour éviter de se faire écraser par les grosses roues du bus. L'engin s'arrêta devant le portail dans un crissement de pneu.

Lorsque les portes s'ouvrirent, une personne habillée d'une cape noire en descendit, accompagnée d'une grande valise ainsi que d'un long étui qui pouvait facilement contenir un balai volant. Les deux objets flottaient à un mètre du sol derrière le sorcier alors que celui-ci s'avançait vers le portail. Ne prêtant aucun intérêt au bus qui disparut dans une nouvelle détonation, la silhouette franchit le portail et emprunta la route qui menait au château d'un pas un peu boiteux. Alors qu'il sortait de la pénombre des arbres, un rayon de soleil frappa la personne, permettant de mieux apercevoir son visage. Il s'agissait d'un jeune homme grand et mince, aux cheveux mi-longs, une cicatrice en dessous de son œil gauche qui était, comme son voisin, d'une couleur gris-pâle. L'homme tirait une grimace à chaque fois qu'il faisait un pas lourd et lent avec sa jambe droite. Le garçon inspirait lentement et profondément mais expirait de manière rapide et irrégulière, comme si chaque respiration sous l'effort lui était douloureuse.

Au bout de quelques minutes, le sorcier s'arrêta et soupira un grand coup, il semblait déçu et agacé par sa cadence inégale. Il sortit une baguette magique qu'il tenait, à défaut d'un meilleur terme, dans sa main gauche. On aurait dit que la moindre bourrasque de vent pouvait lui arracher l'objet des main, pourtant, lorsqu'il agita négligemment la main, la baguette teint bon et resta bien en place, comme si elle était fixée avec de la colle. Quelques étincelles dorées s'échappèrent de l'outil magique et un bout de bois sortit de l'étui pour venir se poser juste sous la main droite de son propriétaire.

Soupirant une nouvelle fois, le jeune homme reprit son chemin en s'appuyant sur le bout de bois qui s'avérait être une canne. Rien ne laissait penser que ce bâton avait été fabriqué pour cet usage, et rien ne laissait penser non plus que ce bâton avait été fabriqué, on aurait dit qu'il avait simplement été ramassé, taillé en vitesse et directement utilisé comme une canne. Pourtant, il avait été décoré, quelqu'un semblait avoir pris du temps à peindre l'objet d'un gris argenté, assez clair, et de grand traits d'un gris plus foncé représentaient un vif d'or. Bien que grossièrement taillé, l'objet était pile à la bonne hauteur pour que le sorcier puisse l'utilisé sans aucune gène. La canne était si fine qu'on avait l'impression qu'elle pouvait se casser si on mettait trop de poids dessus. Plus on montait le long de l'objet, plus il s'élargissait subtilement. Il n'y avait rien de prévu pour y poser la main de manière confortable mais le jeune homme ne semblait pas s'en déranger. De toute évidence, quelqu'un, un enfant sûrement, semblait avoir passé du temps à fabriqué cette canne.

Un autre objet en avait profité pour se glisser or de l'étui : il s'agissait d'une petite balle aux ailes blanches qui volait paresseusement autour du garçon. En fait, l'objet était une réplique argentée du fameux vif d'or à deux détails près ; la petite balle battait des ailes lentement, sans se soucier de se faire attraper, et elle était d'une couleur gris-argenté, exactement comme les cheveux du jeune homme.

Alexander Peak, car c'était le nom du sorcier qui suivait le chemin qui menait jusqu'au château, passa une main sur sa poitrine, massant l'endroit qui lui faisait mal à travers sa robe de sorcier. Sa main entra en contact avec l'écusson rouge et or à l'image de sa maison : Gryffondor. Le garçon sourit en voyant le lion, emblème des gryffondors. Les élèves qui appartenait à cette maison ont toujours été choisis pour leur courage, or, Alexander n'avais jamais montré, à lui même ou à quiconque d'autre, la preuve qu'il était courageux, du moins pas avant l'incident de cet été. Maintenant il comprenait bien mieux le choix du choixpeau de l'école lorsqu'il avait été répartit lors de sa première année. « Tu serais certainement à ta place chez Serdaigle, avait dit le vieux bout d'étoffe rapiécé. Mais... Oui... Je penses que tu as un de très bonnes capacités qui pour aller à... GRYFFONDOR ». Alexander leva les yeux au ciel, il avait appris très récemment que le choix du choixpeau avait été, contrairement à ce qu'il avait toujours pensé, sans faute. Il s'était vu naître un courage sans limite lorsqu'il y a deux semaines...

Alexander secoua la tête pour chasser ces pensées de son esprit. Il n'avait pas envie d'y repenser, pas maintenant. Il essaya de se changer les idées en regardant le paysage autour de lui. Mais cette initiative ne l'aida pas du tout, bien au contraire : il se trouvait maintenant dans la cours qui donnait sur les portes du château et il pouvait apercevoir au loin le haut des gradins du terrain de quidditch ainsi que les trois cerceaux qui faisaient office de but. Le gryffondor leva les yeux au ciel et s'approcha, bien malgré lui, du bord de la cours là ou il pouvait apercevoir un peu mieux le terrain du sport des sorciers.

A peine était-il entré dans le monde des sorciers qu'il avait découvert le quidditch. En première année il n'avait pas le droit d'entré dans l'équipe mais il s'était entraîner d'arrache-pied le soir en cachette, négligeant parfois ses devoirs, pour pouvoir se présenter l'année suivante comme poursuiveur. Alexander ne s'était jamais sentit aussi bien que sur un balais. Il s'était fait ses premiers amis, s'était acquis une certaine réputation. Pour lui, son balais était le prolongement de son corps, il arrivait à lui faire faire ce qu'il voulait. Pour couronner le tout, il avait reçu une offre, l'année dernière, pour entrer dans l'équipe de réserve d'un club de quidditch professionnel. Tout ses projets d'avenir étaient basés sur le quidditch, il avait eut devant lui une possibilité de carrière qui s'avérait prometteuse, brillante sûrement. Mais maintenant... Maintenant... Alexander était privé de ses ailes, il ne pourrait plus monter sur un balai, en tous cas pas avant un moment. Et même s'il pouvait à nouveau avoir la chance de pouvoir voler à nouveau, il n'aurait plus jamais les mêmes sensations, il ne pourrait plus jamais faire un avec son balai.

Il ressentit un pincement au cœur et réprima avec peine une larme qui menaçait de couler. Plongé dans ses souvenirs, il n'avait pas entendu les portes du château s'ouvrir, laissant passer une des personnes avec qui il avait le moins envie de parler dans un moment pareil. Sans se douter de rien, continuait de regarder le terrain de quidditch, l'air nostalgique, le dos tourner aux grandes portes de l'édifice.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Poursuiveur
Féminin Nombre de messages : 672
Poste : Poursuiveur
avatar
Méliane Rivers


Fiche du joueur
Niveau: 0
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: L'oiseau sans ses ailes [PV Méliane Rivers]   Ven 1 Fév 2013 - 1:19

// L'air était doux et Méliane avait perdu beaucoup de temps cet été ou elle n'avait pas pu s'entrainer dans le monde des moldues. Dès son retour à Poudlard, sa deuxième maison, elle avait enfourché son balai pour sentir une nouvelle fois son corps submergé par l'enivrante liberté. Assise à la table des Gryffondors elle discutait avec quelques camarades fraichement arrivés du jour. Les élèves arrivait au compte goutte, cette panne du Poudlard express était vraiment tomber au plus mal. Les discussion tournait autour du quidditch évidemment, mais aussi un peu des ASPIC, car en dernière année, il allait devoir faire un choix à la fin de l'année et s'orienter vers un métier. Le diner apparut pile à 19h, et tout le monde commença à se servir.
Méliane prit une soupe au potiron avec un bout de cheddar et un bout de pain. Même si elle avait faim, elle voulait retourner s'entrainer tant que le temps s'y prêtait et voler le ventre plein n'était pas très agréable et généralement se terminait assez mal. Se dépêchant, elle finit son assiette en 5 minutes. Prit une boule de pain et une part du gâteau qui venait d'apparaître et les enveloppa soigneusement dans une serviette.
Saluant tout le monde elle fila de la grande salle. Des élèves arrivait encore pour le diner, mais pas suffisamment pour bloquer le passage, elle salua Siegfrid à la table des Serdaigles ainsi que quelques autres collègues qu'elle n'avait pas encore vu.
L'échange fut rapide avec chacun d'eux, car un objectif beaucoup plus important la poussait à écourter les discussions. Il aurait tout le temps demain pour se raconter leur vacances, là la brise tiède l'appelait aussi irresistiblement que le chant d'une sirène.

Passant la grande porte, elle se retrouva dans un hall quasi vide, par réflexe ces yeux regardèrent les sabliers, les cours n'avaient pas commencer, mais les serpentard avait déjà 5 point de moins.

*Encore un petit futé qui s'est fait choper !!!*

// Souriante elle repartie en direction des portes. Elle était fermée, mais pas verrouillée. Elle poussa le battant et fut éblouit par un rayon de soleil bas. L'air tiède entra et lui caressa le visage agitant les mèches qui s'était libérées de sa tresse. Fermant les yeux, elle respira un grand coup.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle avança les quelques marches qui la menèrent à la cour et c'est là qu'elle aperçut un tignasse grise qu'elle s'amusait à ébouriffer pour agacer son coéquipier. Elle en était sur c'était Alex, cela faisait 6 ans qu'il se connaissait, s'entrainant ensemble. Il se connaissait par cœur et leur duo en match était redoutable. Elle n'avait pas eut de nouvelle depuis un certain temps, le fait de le voir, la rassura, et un grand sourire étira ses lèvres.
Il ne l'avait visiblement pas entendu, elle se réjouissait donc de la surprise qu'elle allait pouvoir lui faire. Elle avança à pas de loup dans son dos, tentant de ne faire aucun bruit. En avançant elle n'avait aucune idée de ce qu'elle allait faire, mais une fois arrivé à un pas de son ami, elle lui sauta au cou, pour se pendre à sa nuque, en criant. //


-Alexxx !!!!!

_________________

Administratrice
J'édite en darkred
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Star du Quidditch
Masculin Nombre de messages : 583
Poste : Aucun
avatar
Alexander Peak


Fiche du joueur
Niveau: 0
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: L'oiseau sans ses ailes [PV Méliane Rivers]   Lun 4 Fév 2013 - 4:26

Alexander Peak avait posé ses deux mains sur le petit muret qui bordait la cours, sa canne posée à côté de lui tenait débout en défiant les lois de la gravité. Alors qu'il continuait à contempler le terrain d'un air triste, il entendit un petit bruit derrière lui. Soudain, il reçut un choc dans le dos et une douleur aiguë explosa du haut de sa jambe droite jusqu'à sa hanche. Cette fois-ci il avait réellement les larmes aux yeux mais c'était simplement à cause de la douleur inattendue. Quelqu'un lui avait sauté dessus, se pendant à sa nuque. Cette personne, et Alexander n'avait même pas eut besoins de l'entendre prononcer son nom pour savoir de qu'il s'agissant, n'était autre que Méliane Rivers.

- Ah ! Méliane, avait-il dit la voie étrangement aiguë sous le coup de la surprise. Quelle... bonne surprise !

Lui même n'avait guère été convaincu par l'intonation de sa voix. Il faut dire que de toutes les personnes présentes dans le château, Méliane figurait largement en tête des personnes qu'il ne souhaitait absolument pas voir, en tout cas pas dans l'immédiat et dans un tel moment de faiblesse. Peut-être était-ce parce que Méliane pouvait faire preuve d'autant de délicatesse qu'un scrout à pétard, ou parce qu'elle avait été sa première amie à Poudlard, ou encore parce qu'elle avait été sa capitaine au cours de l'année précédente, ou finalement parce que lui et Méliane formait un duo de poursuiveur quasiment imbattable lorsqu'ils jouaient ensemble au quidditch. Sûrement était-ce pour toutes ces raisons en même temps, dans tous les cas Alexander avait beau avoir imaginé des tas de scénarios différents, il n'en avait aucun dans lequel il était pris par surprise.

Il se dégagea lentement et se redressa, cherchant sa canne pour la mettre hors de vue avant que sa camarade ne l’aperçoive mais sa main ne rencontra que du vide : sa canne était tombée par terre lorsque Méliane lui avait sauté dessus, lui faisant perdre sa concentration. Il poussa un léger soupir, secoua la tête pour chasser ses mauvaises pensées et se retourna pour voir sa camarade pour la première depuis deux mois. S'il était à peine plus grand qu'elle lors de la fin des cours, il faisait maintenant une bonne tête en plus, lui montrant encore à quel point il avait grandit. Elle n'avait guère changé, elle était exactement comme dans ses souvenirs. Il y avait un petit quelque chose qui troublait le jeune homme, quelque chose de différent, même s'il ne savait dire si c'était de son dut ou pas.

- Tu... n'es pas entrain de manger, dit-il d'une voix hésitante avant de s'éclaircir la gorge. Avec les autres, dans la Grande Salle ?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Poursuiveur
Féminin Nombre de messages : 672
Poste : Poursuiveur
avatar
Méliane Rivers


Fiche du joueur
Niveau: 0
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: L'oiseau sans ses ailes [PV Méliane Rivers]   Ven 8 Fév 2013 - 1:42

La réaction de son camarade l'a surprit, en tout cas l'intonation de la voie légèrement étranglée et ces yeux humides. Mais peut être avait elle rêvé, en tout cas elle n'en était pas vraiment sure. Son instinct lui dictait que quelque chose clochait. Ce moment de réflexion l'avait subitement calmé.

Elle recula et s'assit sur le muret dos au terrain de quidditch pour regarder son ami. Il avait grandi et il semblait aussi avoir prit un peu de carrure, il se rapprochait plus d'un jeune homme, après tout il avait 17 ans.

L'hésitation de sa question confirma qu'Alex avait quelque chose qui n'allait pas, mais visiblement il n'avait pas envie d'en parler, en tout cas pas avec elle.


- J'ai déjà mangé, à grande vitesse car je voulais profiter du temps pour voler. Je pense qu'ils servent encore, tu peux aller manger si tu veux ?

C'était étrange de se retrouver en face de quelqu'un avec qui l'on s'entend très bien et de le voir mal à l'aise. Elle se tourna pour regarder le terrain, d'avoir prononcer le mot voler venait de lui rappeler son but en sortant dans la cours. Ça rencontre avec lui, le lui avait fait oublier. Un brise tiède lui caressa la joue, et elle eut envie de lui proposer de venir avec elle, mais elle se retint, impossible de savoir pourquoi. D'ailleurs l'idée lui sortit de la tête aussi vite qu'elle y était rentré.

Comme son enthousiasme ne part jamais bien longtemps, il revient dans un sourire sincère.


- Tu as sacrément grandi, dit moi t'as passé de bonne vacances ?

_________________

Administratrice
J'édite en darkred
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Star du Quidditch
Masculin Nombre de messages : 583
Poste : Aucun
avatar
Alexander Peak


Fiche du joueur
Niveau: 0
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: L'oiseau sans ses ailes [PV Méliane Rivers]   Mer 13 Fév 2013 - 5:33

Alexander n'en crut pas ses oreilles lorsque Méliane lui offrit un échappatoire pour éviter une discussion pénible. Il n'arrivait cependant pas à comprendre ce qui avait poussé son amie à faire comme si de rien n'était, pourtant, le jeune homme ne pouvait pas se résoudre à la laisser là sans rien lui dire. Cela aurait été très égoïste de sa part et sûrement très vexant pour sa camarade. Il n'avait pas envie d'ajouter Méliane à la liste de ses grandes pertes. Non, il n'allait pas fuir, en tout cas pas comme ça. Il cherchait un moyen de partir sans vexer et, à son grand malheur, la seule possibilité qui s'offrait à lui était de lui dire tout maintenant, elle le saurait tôt ou tard et il était mieux qu'elle l’apprenne de lui que part les rumeurs qui circulent sans arrêt entre les élèves.

- Tu as sacrément grandi, lui dit-elle dans un sourire qui eut un effet apaisant sur le gryffondor. Dit moi t'as passé de bonne vacances ?

- Ça m'a fait bizarre de pouvoir utiliser la magie devant ma famille, dit-il avant de marquer une pause. Je... Il faut que je te dise quelque chose.

Le cœur d'Alexander se mit à battre plus fort et plus vite, il appréhendait ce moment depuis deux semaines. Non pas qu'il avait peur qu'elle le sache, elle l'aurait sut d'une manière ou d'une autre, mais parce qu'il avait peur de sa réaction. Sa réaction à elle mais aussi sa réaction à lui. Il avait toujours associé Méliane au quidditch. Il n'avait pas fait un match sans elle, pas un entraînement loin d'elle. Ils avaient appris et apprécier le quidditch ensemble et lorsqu'il pensait à l'un il pensait forcément à l'autre. Mais il y à deux semaines, sur le chemin de Traverse, un malheureux accident était survenu et Alexander faisait partie des victimes. Un dragon qui devait être emmener dans les profondeurs de Gringotts, la banque des sorciers, s'était libérer et avait déversé sa fureur sur les passants. Personne dans le monde des sorciers n'avait pas entendu parler de cet accident relayer avec enthousiasme par la presse non sans un manque consternant de détails et d'informations. Là-bas, dans le feu de l'action, Alexander avait fait un choix. Entre sa sécurité personnelle ou aider les autres personnes, il avait pris une décision qui lui avait coûté une jambe et trois grosses cicatrices. Mais le gryffondor ne regrettait pas son choix même si celui-ci l'avait alors privé de son plus grand bonheur : le quidditch.

Alexander sortit sa baguette de sa poche et fit voler doucement sa canne jusqu'à lui. Il avait l'impression que cela faisait une éternité qu'il n'avait pas ouvert la bouche. Il remonta légèrement sa robe de sorcier et la ou aurait du se trouver sa jambe droite se trouvait à la place un morceau de bois. Il relâcha sa robe et lança un regard qui se voulait le moins triste possible à son amie avant de parler.

- Voilà Méliane... Je ne jouerai pas au quidditch cette année. Je ne jouerai plus du tout au quidditch...

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Poursuiveur
Féminin Nombre de messages : 672
Poste : Poursuiveur
avatar
Méliane Rivers


Fiche du joueur
Niveau: 0
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: L'oiseau sans ses ailes [PV Méliane Rivers]   Dim 24 Fév 2013 - 16:25

Hésitant, c'est le terme qui décrirait le mieux le regard de son ami. Même si son enthousiasme était difficile à vaincre, là on pouvait dire qu'il était sacrément perturber. Les réaction d'Alex était franchement étrange.
Au final, il agita ça baguette et une canne que Méliane n'avait pas vu jusque là se redressa. Enfin une canne, elle su son usage que lorsqu'il s'appuya dessus. En réalité c'était un morceau de bois, avec des relief faisant penser à de la décoration et peint en gris. L'artiste devait être jeune, car le résultat était difficilement descriptible. Le regard de Méliane remonta le long de la canne, et s'arrêta sur le morceau de bois qui remplaçait sa jambe. Ouvrant la bouche, aucun son ne sortit, mais son visage devait surement présenter un certain effarement devant cette scène complètement inattendu. Alex parlait, mais les paroles mirent un certain temps à monter jusqu'au cerveau. Tentant de se reprendre et de cesser de regarder la robe de son camarade qui recouvrait maintenant la jambe de bois, elle leva les yeux. La fin des paroles se frayèrent enfin un chemin vers l'esprit de Méliane, qui n'arrivait pas à les chasser de son esprit.

Regardant ses yeux gris où la tristesse se lisait, elle eut un réflexe qu'elle ne se connaissait pas. Peu adroite avec les "truc de filles" comme elle les appelait, elle était loin d'être tactile, enfin pas dans la délicatesse.
Se laissant porter par les émotions, elle enserra Alex de ces bras. Normalement ça aurait du être au épaule, mais étant maintenant plus petite, se fut plutôt au niveau des biceps. Par ce geste, elle avait l'impression de pouvoir partager les émotion, donner son soutien, plus que des mots.
Ce coup ci elle avait fait attention à ne pas s'appuyer contre lui, ni trop le serrer. Elle releva la tête pour le regarder dans les yeux, sans vraiment s'éloigner de lui.


- Tu es un sorcier Alex, rien n'est impossible, même si tu ne peux plus jouer tu pourras toujours voler.

Rabaissant la tête, elle le libéra de son étreinte. Depuis son arrivée à Poudlard elle avait entendu de nombreuse version d'une histoire de dragon et d'un héros élève à l'école qui c'était interposé. Vivant dans une famille de moldue, elle n'avait pas vraiment suivis l'actualité. ET après avoir entendu la 3° version différente, elle c'était promis de rechercher dans la presse de l'été l'histoire réelle. Mais la tentation des airs avait été la plus forte, et elle n'avait pas regardé. Elle releva le visage les yeux brillant de larme et de fierté.

- Alors c'est toi le héros dont tout le monde parle ?

_________________

Administratrice
J'édite en darkred
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'oiseau sans ses ailes [PV Méliane Rivers]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'oiseau sans ses ailes [PV Méliane Rivers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quidditch-game :: Poudlard (RP) :: Poudlard :: Autres endroits :: Parc-
Partenaires
Fantasik's Forum
Quidditch - Jeu de plateau